Actualités

Rendre les villes plus accessibles : interview de Quentin KURTZ, chargé de déploiement de la plateforme acceslibre

Renseigner les personnes en situation de handicap sur le niveau d’accessibilité des établissements recevant du public, mettre en valeur l’accessibilité des établissements, participer au développement de la politique d’accessibilité des territoires : ce sont quelques-unes des ambitions d’acceslibre, start-up de l’Etat et service public numérique au service de l’inclusion. Entretien avec Quentin KURTZ, Chargé de déploiement de la plateforme.

Quels sont les objectifs d’acceslibre et comment sont-ils mis en œuvre aujourd’hui ?

Acceslibre a pour objectif de recenser l’accessibilité de tous les lieux recevant du public et de partager ces informations le plus largement possible.

Sophie et Julia, deux agents du Ministère de la Transition écologique, se sont lancées dans un projet un peu fou. Le constat ? Si pour beaucoup, choisir une sortie relève généralement du prix, de la qualité ou de l’emplacement, pour 12 millions de Français en situation de handicap, savoir s’ils vont simplement pouvoir y accéder, se repérer ou même être bien reçu est primordial. Pourtant, cette information restait quasi inexistante sur le web.

C’est pourquoi acceslibre est créé en janvier 2020 : il s’agit de la 1ère plateforme numérique collaborative publique renseignant sur le niveau d’accessibilité des établissements recevant du public (restaurants, commerces, cinémas etc…). Son objectif est de permettre à tous les usagers, quel que soit leur handicap, de savoir si un établissement leur est accessible. Et, in fine, pouvoir organiser une sortie comme n’importe qui !

Aujourd’hui, après deux ans d’existence, le site web recense plus de 55 000 établissements disposant d’informations d’accessibilité, en base, grâce à l’implication de près de 1200 contributeurs. La nouveauté, ici, réside dans le fait que l’ensemble des informations présentes dans la base sont « en opendata », c’est-à-dire réutilisables par quiconque souhaite en bénéficier : institutions, plateformes, guides de sorties… Ainsi, les informations collectées pourront être affichées sur toutes plateformes web volontaires.

En ce qui concerne la collecte, il reste encore énormément de lieux à renseigner. Nous pouvons contribuer ensemble à réussir ce pari : chacun peut ajouter sur la plateforme des informations sur ses lieux habituels : boulangerie, restaurant, coiffeur, cafés, etc.

Comment fonctionne Acceslibre, pour quels acteurs, avec quels bénéfices ?

Acceslibre est une plateforme collaborative qui aide près de 12 millions de personnes en France pour qui il est difficile de savoir si un établissement leur est accessible avant de s’y rendre. Que vous soyez gestionnaire de l’établissement, que vous le fréquentiez, ou que vous représentiez une administration publique, tout le monde est le bienvenu pour contribuer ! C’est grâce au collaboratif que nous visons de recenser, rêvons un peu, l’exhaustivité des établissements ouverts au public en France.

Lorsque vous vous rendez sur notre site deux fonctionnalités s’offrent à nos utilisateurs: contribuer ou explorer. Avec la fonctionnalité “explorer” à l’instar d’un moteur de recherche, vous retrouvez les informations d’accessibilité de nombreux lieux ouverts au public : cafés, restaurants, administrations… Avec la fonctionnalité “contribuer”, vous renseignez les informations d’accessibilité de votre établissement ou de ceux que vous visitez en répondant aux questions du formulaire d’accessibilité : y a-t-il une marche pour entrer ? des places de parking à proximité ?

Acceslibre est un outil collaboratif, et s’appuie sur le partage de connaissances et la contribution de ses utilisateurs. En quoi ce modèle est-il efficace ?

Avec plus de 1,8 millions d’établissements recevant du public estimés en France, nous sommes obligés de miser sur le collaboratif et sur l’effort collectif pour collecter et